chargement
SEO NAME
Mémoire

Le geste en interactivité

Mémoire de M1 : Le geste et l'interactivté

Pour cette collection de mémoires réalisée en équipe, nous avons travaillé sur le geste et l'interactivité. Ma partie portait tout particulièrement sur l'imaginaire propre à ce geste. Les objets issus des technologies numériques sont le support de gestes pré-programmés. Pour l’utilisateur, ces gestes s’apparentent parfois à des rituels magiques issus de la fiction, qui s’opposent en cela à la logique rationnelle propre à l’objet numérique. À travers l’interactivité, nous nous intéresserons aux tensions entre les choix du designer et l’imaginaire de l’utilisateur, amené à se ré-approprier les objets par son imagination. Ainsi, la question en jeu sera : pourquoi l’interactivité produit-elle un imaginaire du geste ? Les contes, la science-fiction et les rituels magiques représentent un véritable foyer de gestes, base de ce qu’on appellera « l’imaginaire du geste ». Nous étudierons ces phénomènes dans l’interactivité quotidienne, phénomènes aussi vecteurs d’imaginaire. Devenue banale avec l’habitude, l’interactivité devient ponctuellement un phénomène inspirant pour l’Homme, à travers ses défauts et ses interstices de liberté laissés à l’utilisateur néophyte. De part sa nature dynamique et relationnelle, l’interactivité transforme notre perception, à la manière d’une aura vibrante autour de la matière que la pensée magique vient animer. Ces « histoires », c’est l’utilisateur qui les dictent et non le designer. Le designer n’est qu’un initiateur de la vie de l’objet. L’utilisateur devient quant à lui un story-teller bien plus puissant que le designer car non formaté par une logique industrielle et productiviste. À nous de trouver le juste milieu entre didactique et espaces laissés à l’expérimentation gestuelle de l’objet car paradoxalement, ne pas dévoiler toutes le fonctionnement d’un dispositif interactif, semble aussi le valoriser.